Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

Elle s'appelait MIREILLE.....

nephret #Ecriture
Elle s'appelait Mireille, Elle avait trente ans à peine. Je ne la connais pas. Mais elle était aimée par des gens que j'aime.
La méchanceté, l'indifférence, cette société qui vous juge en fonction de votre <réussite sociale> et votre <percutance> tout cela a eu raison de sa résistance.
Elle est morte aujourd'hui...
Un grand saut  dans le vide ....

Je vomis ce monde insane qui pousse à tant de désespoir.
J'aurais tans aimé <L'aimer>.
A vous tous qui souffrez de son départ, j'ai pas trouvé les mots....
Je vous dédie ceux-là :

J'AI PAS LES MOTS


Il est de ces événements qui sortent tout le reste de nos pensées,
Certaines circonstances qui nous stoppent nette dans notre lancée,
Il est de ces réalités qu'on n'était pas près à recevoir,
Et qui rendent toute tentative de bien-être illusoire.

J'ai pas les mots pour exprimer la puissance de la douleur,
J'ai lu au fond de tes yeux ce que signifiait le mot malheur,
C'est un souvenir glacial, comme ce jour orageux d’Août,

Où des espoirs brûlant ont laissé place à rien du tout

 

J'ai pas trouvé les mots pour expliquer l'inexplicable,
J'ai pas trouvé les mots pour consoler l'inconsolable,
Je n'ai trouvé que ma main pour poser sur ton épaule,
Attendant que les lendemains se dépêchent de jouer leur rôle.

J'ai pas les phrases miracles qui pourraient soulager ta peine,
Aucune formule magique parmi ces mots qui saignent,
Je n'ai trouvé que ma présence pour t'aider à souffrir,
Et constater dans ce silence que ta tristesse m'a fait grandir.

Pourtant les saisons s'enchaîneront saluant la constance,
En ta force et en la vie, j'ai une totale confiance,
Rien ne sera plus pareil, mais dans le ciel dès demain,
Son étoile t'éclairera pour te montrer le chemin.

 

JE T’AIME


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact