Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

A ma petite Soeur....

nephret #Ecriture



POUR MA PETITE SŒUR…..

(Elle se sent parfois si malheureuse, (sans raison), si solitaire  alors que ses colères éloignent d’elle ceux qui l’aiment et qu’elle aime)

 


La  jalousie exprime avant tout la peur d'être abandonné. Le besoin d'être sous les feux de la rampe, afin d'être reconnu(e), voire admiré(e) donne la sensation de compter aux yeux des autres, de l’Autre. Jouer de sa séduction, (et plus les regards et l'attention sont portés sur vous, plus vous avez le sentiment d'exister et d'avoir de la valeur) est un moyen de se rassurer. Mais si l'autre joue sur le même terrain, il devient un rival qui dérobe une partie de  ce qui nous est dû... En couple, on évolue souvent dans des relations fusionnelles. On donne abondamment, parfois de façon excessive. L'autre est tout pour soi : il apporte un sentiment de force et de puissance. Il est le pilier sur lequel on prend appui. C'est pourquoi, dès qu'il porte son attention ailleurs, on a la douloureuse sensation d'être amputé(e) de son amour. Et, pour lutter contre cette impression d'abandon, on manifeste avec fougue - quitte à dépasser les limites - afin qu'il ne voie de nouveau que soi. Pourquoi la jalousie prend-elle cette forme passionnelle, obsessionnelle, possessive, étouffante ? Pourquoi l'amour semble ne pouvoir se conjuguer que sur un mode exclusif. " « Si l'autre donne de l'amour ailleurs, c'est qu'il m'aime moins, et que je ne compte plus à ses yeux. »

 Probablement le  vécu de relations qui devaient mettre sans cesse en compétition avec d’autres influence cette attitude possessive. Peut-être vos parents, votre entourage n’ont-ils pas compris votre sentiment d’abandon ? Ou vous a-t-on fait croire que seul(e), vous n'étiez rien. Que votre valeur et votre bonheur dépendaient uniquement du bon vouloir des autres ?  Ou encore que vous n’étiez pas important ?... Le résultat est que l’on a peu d'estime pour soi et que l’on recherche désespérément celui-ci à l'extérieur... Aussi, il faut se ré-approprier symboliquement sa valeur en travaillant sa confiance en soi et sa force intérieure.  

La jalousie est un poison qui détruit tout. Celui qui le distille et celui qui le reçoit. Par la jalousie on fait subir à l’autre ce dont on souffre soi-même : le sentiment de ne pas être aimé. Paradoxe ? Sans doute, mais que de douleur  et de désespérance….

Aimer, aimer absolument, prendre le risque d’aimer …… et avoir confiance…  en soi, en l’Autre….

Quoi qu’il arrive, la jalousie ne mène à rien, sauf à la destruction…

Il est bon parfois de s’y arrêter et de méditer sur cette pensée.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact