Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

EMOTION

nephret #Ecriture



EMOTION

 

L’accord amoureux est cet avenir possiblement incertain, imprévisiblement potentiel, point d’intersection de deux trajectoires de vie en mutation.

A la croisée de deux élans éperdus ou dans l’attirance de deux mouvements en quête l’un de l’autre et qui se reconnaissent dans l’infini d’un espace de vie.

Curieuse destinée que la rencontre magique de deux êtres

Miraculeuse alchimie que celle des affinités électives et intuitives des ressentis et que celle des sentiments donnés et reçus

Au-delà de l’indicible, de l’émotion, du trouble, du doute, des tâtonnements, l’accord amoureux, c’est peut-être :

Quand l’échange se fonde sur la cohabitation harmonieuse de sentiments et de ressentis qui vibrent à l’unisson-

Quand cela se fait synchrone, ou syntone (qui vibre à la même fréquence) durée qui repose, non sur la contrainte ou la volonté, mais sur une nécessité interne, irrépressible, issue du désir.

Quand  cette unicité s’opère sur le champ (chant) du partage, d’une réciprocité confiante et stimulante, et donc d’une mutualité féconde et créatrice qui peut ainsi, de rencontres en étonnements, et de découvertes en co-naissance, se ressourcer sans s’épuiser, ni s’étioler.

Quand TOI rime avec MOI et que chacun se sent plus beau, plus ouvert et entier d’être ainsi le réceptacle du sentiment de l’autre, habité d’un ressenti qui l’emporte et le transporte vers le meilleur de lui.

Charme de l’ineffable.

Dans l’éphémère d’une émotion surgissent des vérités essentielles, des instants de vie étincelants semblables à des diamants.

Je crois que le propre de l’émotion réside dans sa fragilité ! Elle peut surgir à l’improviste, dans le prolongement d’une rencontre appelée par quelques signaux imperceptibles, réveillés par les mouvements infimes du cœur.

Émotions scintillantes comme le miroir d’un lac de montagne, ou lumineuses et obscures comme la voie lactée dans un ciel d’été.

Ce mouvement étonné surgit du profond de moi dans l’éclat d’une découverte.

TOI, depuis TOI j’ai découvert les élans, et les plaisirs, la non-pudeur, l’offrande sans condition des cœurs et des corps dans leurs animale vérité.

Une émotion ne dure pas mais elle s’inscrit, s’imprime en nous comme un germe. Elle laisse des traces secrètes, même si nous avons parfois le sentiment absurde de l’avoir perdue, elle demeure comme un petit soleil interne, une rivière souterraine qui alimente le meilleur de nous. Germe d’autres émotions en cascades lumineuses.

Elle jaillit au plus imprévisible de l’existence, elle nous étreint, nous saisit à la gorge, capte notre regard, rejoint des énergies cachées qui soudain explosent à fleur de peau, prolongeant tous nos sens vers un peu plus d’absolu.

Ce n’est pas en étant à sa recherche qu’on la rencontre, c’est elle qui nous trouve, nous surprend, nous rejoint et nous éveille.

Elle touche une fibre dont l’éveil va éclairer des sentiments endormis, des sensations oubliées ou non connues, des perceptions inattendues et les vivifier de sa palpitation….

Il n’est pas facile de décrire une émotion ou d’en témoigner dans le langage des mots, d’où mes silences parfois,

Nous la portons dans la joie, dans la tristesse, parfois dans la nostalgie. Au plus profond, nous savons sa fragilité, sa vacuité, son évanescence en même temps que sa force, son envahissement quand elle nous submerge.

 Il faut accepter de nous laisser accompagner par elle, au plus loin, au plus intime ; de nous laisser porte par sa houle, grandis et amplifiés par sa chaleur, enchantés par sa présence.

C’est un fil d’or qui nous relie au sens caché de l’Autre et de nous-mêmes. C’est comme un sésame, une clé pour accéder aux détours de notre sensibilité, à la richesse d’une écoute insoupçonnée. Elle nous fait découvrir ce que nous ne savions même pas savoir, elle nous fait pénétrer dans l’inimaginable.

Elle est irrationnelle dans le sens ou elle est totalement en dehors de nous et nous transporte. Nous ne pouvons l’accueillir et lui donner toute sa place que si nous sommes ouverts, c’est un miracle qui entre dans le quotidien, c’est du merveilleux qui surgit à l’improviste pour nous entrainer dans l’invention et le renouvellement insoupçonné du présent, équivalent d’une lame de fond qui nous soulève, nous emporte, et nous comble d’émois avant de nous déposer aux rives de la complétude.

Elle est unique, mais son propre est de laisser une trace, d’enfouir en nous un sédiment qui pourra renaitre et resurgir à chaque rencontre, jamais la même, mais pas complètement autre.

Faite d’acceptation, de joie , de plaisir, de souffrance, sentiment d’unicité, d’intemporalité, elle nous fait entrer plus loin, dans la part de mystère qui accompagne une vie, elle nous permet d’approcher le divin qui nous habite. Elle nous conduit au plus près de l’amour universel

Cette EMOTION qui m’habite toute entière a un nom : NILREM.

Et si, souvent, quand nos corps ont explosés dans un scintillement de joie pure, une larme la trahit, c’est que les mots se nouent et que le seul canal qu’elle ait pour s’extérioriser, c’est celui de l’eau de mon corps qui sourd en diamants de pur amour, par et pour LUI.

Merci, mon Cœur, pour tant de bonheur.

Ta Douce


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact