Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

Le grand malentendu!!!!

nephret #Ecriture
duo-arbre.jpg

Toute la difficulté de réussir une belle histoire provient d'un immense malentendu....

Je t'aime... tu m'aimes....
Tu es TOUT pour moi
Je suis TOUT pour toi....

Et c'est le début  de la grande incompréhension...
Je cite un texte de Michel Onfray qui illustre bien ce propos :
<

Michel Onfray

 

 

Tiré de La puissance d’exister :

« Aucun être ne peut seul remplir toutes ces fonctions au moment dit dans la perfection d’une incarnation idéale. Le couple classique pense que l’autre concentre toutes les potentialités : à la fois enfant et maître, père et fils, fort et fragile, protecteur et exposé, ami et amant, éducateur et frère, mari et confident - même chose au féminin. Alors que c’est impossible !
Comment un seul individu pourrait-il tenir le bon rôle ? Fariboles... La possibilité de ces combinaisons ludiques suppose la diversité des partenaires. Personne ne peut à lui seul s’activer sur le principe de Dieu : ubiquité, efficacité multiple, plasticité passionnelle, polymorphisme sentimental. Chacun donne ce qu’il peut : douceur, beauté, intelligence, disponibilité, tendresse, dévouement, patience, complicité, érotisme, sexualité, un mixte, une série, des configurations improbables, autant de figures de style nominalistes »



>
Et voilà!

Comment un être faillible pourrait-il, à lui seul, être TOUT.
L'amour c'est donner le meilleur de soi, et accepter ses limites...mais surtout accepter les limites de l'autre, l'aimer pour ce qu'il est, avec ses forces et ses faiblesses, et non pour ce qu'on voudrait qu'il soit, surtout avec cette propension que nous avons d'exiger des autres une perfection que nous sommes loin d'atteindre nous-même.

Le miracle... c'est que tu puisses m'aimer...telle que je suis.

Et ce miracle, je veux m'en émerveiller chaque jour, ne pas le considérer comme acquis, mais veiller à entretenir cette flamme, jour après jour, aussi longtemps que tu voudras de moi.

pr-server-la-flamme.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact