Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

MA DECLARATION

nephret #Textes

Il y a des jours, il y a des lunes, c'etait hier...c'était il y a une éternité...

Flamboyant, lumineux....

Envie de partage et pour que rien ne meure...

Une lettre que je n'ai jamais envoyée, mais les mots ont le droit de vivre...

 

 

 

 

 

Fotolia 5494521 XS

 Ecouter le silence.

 

Cet assourdissant silence, si dense, si plein de nous. Mon cœur, parfois je me demande… comment j’ai pu respirer avant !!

Je souris, attendrie, de constater la place que tu tiens dans ma vie. Tout doucement, sans faire de bruit, sans le vouloir (ou presque) tu as rempli tout l’espace.

Et puis ce sentiment d’urgence, il est urgent et vital de t’aimer. Je sais combien cet amour t’es précieux, je le ressens dans chacun de tes gestes et il crie dans chacun de tes silences. Le cœur écartelé, non, le cœur en exil.

Je sens trop combien tout te pousse vers moi, combien tu as besoin de cette petite flamme que je protège pour toi, que j’entretiens jour après jour. Cette lumière dans ton regard, cette douce violence contenue quand tu me serres contre toi, tant d’amour… N’aies aucune crainte, je sais que tu m’aimes ! Laisse la vie suivre son cours. Il suffit simplement d’être vigilant pour capter le bon moment.

Je voudrais te dire tous les mots qui apaisent et soulagent. Mais le temps n’est pas encore venu ! Prenons le temps de le vivre cet amour insensé. Quand le feu de nos fringales nous consument sans nous rassasier, comment prendre le temps de parler de nous. Et puis, nous savons, toi et moi, que parfois les mots sont inutiles.

Avec l’amour (s’il est véritable), naît inévitablement la peur.

Peur de perdre l’autre, peur de ne pas savoir l’aimer, peur de le décevoir, peur de n’être pas à la hauteur, peur de ne pas le comprendre, peur de le froisser, ….Peur… Peur…. Peur…. Mais ces peurs sont si petites comparées à  la profondeur, la chaleur, la ferveur de cet amour.

Faisons-nous confiance ! Nous savons bien que tout est possible, que nous aurons des lendemains « soleil », et des moissons de tendresse, des désirs étonnés aux vendanges de nos corps.

Avec toi, cheminer par de si longues routes détournées aux espaces du temps. Avec toi, toujours se partager pour s’agrandir. Avec toi, certainement écarter les souffrances et de renaissances en renaissances, avec toi, se chercher et se retrouver encore. Avec toi, savoir que les matins seront joyeux, même si ta place est vide sur l’oreiller, parce que, ouvrir les yeux c’est encore accueillir un nouveau jour d’amour. Avec toi, se dire que les couchers de soleil annoncent une aube nouvelle.

Apprendre le prix d’un geste, l’importance d’un regard, l’émotion d’un silence.

Vivre pour être tienne, pour me rassasier de toi, pour apprendre à connaître l’homme que j’aime. Savoir ses désirs, ses envies, mais aussi et surtout, savoir ce qui le fait aimer, ce qui le fait vivre. Sa musique du cœur, ses élans, ses passions. Le regarder « vivre », attentive et émerveillée.

Avec toi, apprivoiser le temps. Etre sereine, ne pas craindre les outrages du temps, Saluer chaque ride comme une victoire, chaque sourire comme un miracle. Ne pas s’habituer…..jamais.

Aimer est la chose la plus belle, la plus difficile, la plus simple, la plus naturelle. Ouvrir son cœur et son âme pour que l’autre s’y « sente » bien, qu’il y trouve « sa » place. Ouvrir son corps, en faire une offrande, une re-naissance. Rester vrai, rester soi, mais être l’autre aussi.

Je voudrais être un éclat de bonheur fiché en toi, infiniment............................

 

masques20.03 005

 

Et si tout recommençait....

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact