Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de nephret
Quelques poêmes, quelques réflexions, un peu journal intime et surtout partage des mots et des idées...

Tout un monde...d'amour.

nephret #Ecriture



TOUT UN MONDE D’AMOUR

 

Tu es, je suis, nous sommes, chacun d’entre nous, l’infinitésimale fraction du battement du cœur de Dieu.

 

Eprouver de sentiments …..

Réaliser que cette sensation de vertige devant un sentiment nouveau, soudain, un sentiment dont la force, la violence, la douceur, l’intensité nous bouleverse, est normale, souhaitable, salvatrice. C’est alors que nous mesurons notre liberté d’être. Ceci est un BON signe quand on se sent incertain. C’est comme si nous étions les pionniers de notre vie. Comme lorsque l’on quitte son pays et que l’on navigue sur l’océan d’un nouveau monde. Il est instable, incertain, mais fabuleux. Il est encore inconnu, Peu importe ce que l’on a lu, appris sur ce nouveau monde, nous partons à sa découverte, comme des pionniers. Nous sommes des voyageurs, des nomades.

Nous avions une destination, et nous prenons conscience que nous pouvons y aller par bien des chemins, bien des routes, et nous pourrions aussi bien arriver… quelque part ailleurs.

Bien sur, la destination finale est la même, du moins pour certains : L’amour absolu, l’amour divin, l’amour universel.

Entrer dans la lumière de l’amour.

Peu importe que nous soyons Colomb, Amérigo, ou un touriste, que nous allions au bout du monde ou au coin de la rue, nous sommes à la recherche du Bonheur, nous voulons ETRE.

Changement est le nom du voyage !

Nous avons pu croire que nous resterions les mêmes, nous avons pu croire être arrivés, et pourtant nous sommes en voyage, nous ne sommes pas encore arrivés. Nous sommes en train d’arriver. Nous avons fait nos bagages, et peut-être les avons-nous défaits, incertain de ce que nous devons prendre avec nous, inconscient de ce que nous oublions.

La vérité est que dans le monde nous devons vivre valises à la main. Nous pouvons être dans un oasis et pourtant la certitude du monde n’est pas certaine.

Nous voyageons à travers la vie sur une carriole poussée par une main inconnue, cette main divine qui a donné l’impulsion au souffle de vie et qui nous a donné notre libre arbitre.

Dans le monde, il faut s’attendre à l’inattendu. Nous pouvons seulement continuer notre route (le temps est unidirectionnel) même si nous ne savons pas où nous en sommes en fonction de la carte de notre vie et de notre voyage. Ce dont nous sommes sûrs, c’est que nous ne sommes pas au point mort.

Nous sommes toujours sur notre chemin. Les frontières s’estompent, disparaissent, et nous nous sentons incertains, comme si nous avions besoin d’une rampe pour nous soutenir.

Mais il faut être heureux, si nous nous sentons incertains. Cela signifie que nous sommes à l’aube d’un nouveau voyage, aux confins d’un nouveau pays.

Nous avons le pouvoir, la liberté de faire de cette aventure un acte d’amour absolu. Et c’est pourquoi cela est bon de ressentir ce vertige, cette incertitude. Cela prouve l’intensité de notre implication, l’importance de chacun de nos pas, la valeur de notre engagement, la ferveur de notre constance.

Aujourd’hui, notre vie est un pâturage à traverser, une planète à découvrir, un monde à inventer, la météo peut changer, certes, mais qu’est-ce que la météo à vraiment à voir avec nous ? La vérité est que, quelle que soit la météo, et peut importe comment, nous sommes sur notre chemin. C’est le monde relatif…Quel que soit notre niveau de conscience, nous sommes sur notre chemin.

Peu de certitudes, voire pas du tout, la crainte salutaire du faux-pas, mais l’enthousiasme de la découverte, l’avidité du nouveau-né, la sensation d’avoir trouvé sa moitié d’orange, l’envie de partager le présent comme un cadeau, d’aller vers demain serein, même si on se sent incertain…

Vertige devant la profondeur des sentiments qui se dessinent, trouble devant l’intensité de l’attraction et des forces qui nous étreignent, parce que nous sommes, indissolubles, une fraction infinitésimale du battement du Cœur de Dieu.

Parce que <DIEU est AMOUR>

Bienvenue sur le vol <amour>, mon Amour, un vol lumineux et plein de promesses, où les incertitudes sont les garantes de la pérennité des sentiments, un vol à vivre au présent, intensément, sachant que  c’est le plus sur chemin pour un Demain, pour un Ailleurs à partager et à inventer jour après jour…

Faire de chaque jour, un nouveau jour d’Amour, de Lumière…



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
RSS Contact